Lycée d'élite Le Hong Phong

Le Lycée d'élite Le Hong Phong (en vietnamien : Trường Trung học phổ thông chuyên Lê Hồng Phong) est un lycée public situé à Hô-Chi-Minh-Ville au Vietnam. Inauguré en 1927 sous le nom de Lycée Pétrus Truong-Vinh-Ky, c'est un des lycées les plus anciens et les plus réputés du pays.

Après la fondation du Collège Chasseloup-Laubat en 1874 (l'actuel Lycée Le Quy Don) et du Collège de Jeunes Filles Indigènes en 1915 (désormais Lycée Nguyen Thi Minh Khai), les Français à Cochinchine ont décidé de construire un troisième établissement d'enseignement secondaire. En 1925 l'architecte Hébrard de Villeneuve était chargé d'esquisser la construction d'un nouveau lycée à Cho Quan. En 1927, une succursale temporaire du Collège Chasseloup Laubat, appelée Collège de Cochinchine a été établie en Cho Quan et accueillait des élèves indigènes. C'était aussi la Comité de Direction du Collège Chasseloup Laubat qui dirigeait cet établissement.

La construction s'est achevée en 1928. Le 11 août, le Gouverneur par intérim de l'Indochine française René Robert a signé le décret numéro 3116 créant effectivement un Lycée indigène sur le nouveau campus. Monsieur Branchard de la Brosse, gouverneur à l'époque, lui a donné le nom de Pétrus Truong-Vinh-Ky, savant éminent à la fin du xixe siècle, qu'il a gardé pendant 50 ans. La première promotion du Lycée Pétrus Ky était constituée des élèves du Collège de Cochinchine et 200 élèves du Collège Chasseloup Laubat. Depuis les années 1940, les élèves à Pétrus Ky était déjà inspiré par le patriotisme. Les élèves Luu Huu Phuoc et Mai Van Bo a écrit la chanson patriotique La Marche des Étudiants qui deviendrait l'Hymme national du République du Viêt Nam (Sud-Viêt Nam).

Les activités telles que sports, excursions, etc. créées par le Club scolaire de Pétrus Ky bénéficiaient d'une popularité importante, et rassemblaient de nombreux étudiants, dont également ceux qui venaient des autres établissements. En 1941, le lycée a été relocalisé à la Faculté de Pédagogie de Saïgon à cause de la guerre, mais a été rouvert la même année au site de Cho Quan. En 1945, l'établissement a été temporairement fermé après avoir évacué au quartier de Tan Dinh, le site de Cho Quan étant devenu un camp militaire de l'armée japonaise. En 1946, après le retour des français, on a rouvert le lycée sur un site à la rue Lucien Mossard. Ce n'était qu'en 1947 que l'établissement a pu revenir à Cho Quan.

En 1948, le mouvement dit « Enseigner et apprendre en vietnamien » a débuté à Pétrus Ky et lycée Gia Long. Malgré la répression du gouvernement sud-vietnamien, incluant l'emprisonnement de certains élèves, les élèves ont continué leur grève en réclamant la libération des élèves arrêtés. Le point culminant des tensions a été atteint le 9 janvier 1950, où la police a tiré sur les manifestants. Un élève de Pétrus Ky, Tran Van On, a été tué. Cet événement a immédiatement suivi par une grève générale pendant les funérailles de Tran Van On, événement auquel ont participé également les délégations venant des autres régions du pays.

Une telle participation n'a jamais été vue depuis le deuil de Phan Chau Trinh en 1926. Après les accords de Genève, les élèves de Pétrus Ky ont expressément prononcé leur soutien de ces accords. En 1955, le conflit entre la secte de Binh Xuyen et le gouvernement sud-vietnamien a éclaté. Le lycée aussi a été un camp militaire des forces de Binh Xuyen. Après le conflit, les élèves ont fondé une comité d'aide aux victimes de ce conflit. En 1961, Pétrus Ky est devenu un établissement d'enseignement secondaire sud-vietnamien. En 1972, Nguyen Thai Binh, ancien élève à Pétrus Ky, étudiant aux États-Unis, participait activement au mouvement anti-guerre. Il a adressé une lettre à Président Richard Nixon dans lequel il a condamné l'invasion américaine, ainsi que les crimes des Américains envers le peuple vietnamien.

À son retour, il a été tué d'un tir d'un agent américain. Après la réunification en 1975, le lycée a été renommé en « Lycée Le Hong Phong », d'après le nom d'un défunt Secrétaire général du Parti communiste vietnamien. En 1990, Le Hong Phong est intégré dans le système dit « d'élite » de l'enseignement secondaire vietnamien, et devenue donc « Lycée d'élite Le Hong Phong ». Dès lors, le recrutement se déroule sur concours.


Source Wikipedia
Share on Google Plus

1 commentaires:

  1. Bonjour,

    Savez vous si l'école a gardé les archives de leurs élèves datant 1955?

    Merci
    Kim phuong TRUONG KEAN

    RépondreSupprimer